Salut à toi Invité
 
AccueilPORTAIL2ConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Chasseur du 17ème Léger, Algérie vers 1840

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Saint
Modérateur
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 2172
Age : 48
Localisation : 78 - Versailles
Date d'inscription : 16/07/2006

01012015
MessageChasseur du 17ème Léger, Algérie vers 1840


_________________
Eric "le doc" (umentaliste)
"We Are the Pilgrims, Master; We Shall Go Always a Little Further"

Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» Chasseur d'Images N°323 - Mai 2010
» Tenue du 8 éme Chasseur
» Un Chasseur disparu au combat en 1918, retrouvé 92 ans après
» Chasseur d'étoile 2.0
» 2 photos d'un Chasseur du 10°BCP
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Chasseur du 17ème Léger, Algérie vers 1840 :: Commentaires

avatar
Re: Chasseur du 17ème Léger, Algérie vers 1840
Message le Jeu 01 Jan 2015, 15:52 par Le Saint
Version révisée d'une figurine réalisée il y a quelques années.

Le 17ème régiment d'infanterie légère arrive en Afrique début novembre 1835. Très rapidement, il va prendre part aux expéditions de la conquête, Mascara en décembre de cette même année, la Sickak en 1836, les deux expéditions de Constantine de 1836 et 1837, les Bibans (ou Portes de Fer) en 1839 et celles de Cherchell, Medea et Miliana en 1840. Pour récompenser sa tenue exemplaire, le roi Louis-Philippe nomme son second fils, le duc d’Aumale, colonel du régiment en mai 1841. Le 17ème Léger rentre en France en juillet 1841.

J’ai représenté un chasseur en tenue de colonne en 1839-40. La cartouchière ventrale a remplacé l'encombrante buffleterie, mais l'armement est toujours à platine à silex. A quelques détails près, a silhouette est déjà celle du fantassin français pour les 70 ans à venir. Ne faisant pas partie des compagnies d'élite (carabiniers ou voltigeurs), il ne porte pas d'épaulettes sur sa capote.

Je n’ai pas forcé sur la patine, en effet le duc d’Orléans note en 1839 que le régiment "est râpé au point que capotes, collets, coiffes, épaulettes, tout est de différences de gris : la troupe, depuis trois ans, n’a couché que trois semaines sur des matelas. Toutes les figures et toutes les barbes sont d’une teinte brun-roux uniforme, qui atteste de longues épreuves supportées avec résolution."











 

Chasseur du 17ème Léger, Algérie vers 1840

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SIXIEME LEGION :: NOS CREATIONS :: PRE-WWI-
Sauter vers: